lundi 1 février 2016

KERSTEN, Médecin d’Himmler

de Patrice Perna et Fabien Bedouel

T1- Pacte avec le mal
T2- Au nom de l’humanité
Juin 1945, Stockholm. Le docteur Felix Kersten tente de faire valoir ses droits à être naturalisé en Suède. Il est accusé de collaboration avec le régime nazi.

Juin 1941. Un train blindé fonce dans la nuit vers le front de l’Est. À son bord : Heinrich Himmler. Lors des séances de soin avec son médecin particulier, le docteur Kersten, le Reichsführer a pris l’habitude de se confier, délivrant des informations capitales sur les plans secrets du Reich. Fort de sa position, Kersten se livre de son côté à un marchandage : en guise d’honoraires, il obtient la libération de prisonniers de guerre. Mais ce pacte avec le diable commence à intriguer Heydrich, chef de la Gestapo et bras droit d’Himmler, qui voit d’un mauvais œil la complicité entre le médecin et son patient. Il soupçonne Kersten d’être un agent allié infiltré...
Avec ce diptyque, Perna et Bedouel lèvent le voile sur un pan oublié de l’Histoire. Felix Kersten est celui qui sera à l’origine du « Contrat pour l’Humanité », sauvant la vie de 60 000 Juifs emprisonnés dans les camps de la mort. Entre fiction et réalité, c’est le parcours incroyable d’un héros très discret dans un thriller noir mâtiné d’espionnage et de lutte de pouvoir.

L’histoire est assez captivante. Et on se prend vite à ce jeu du chat et de la souris où Kersten au mépris de sa vie, va côtoyer Himmler,  ce monstre froid et sanguinaire, dans l’objectif de sauver des vies innocentes. Constitué de longs flash-backs, l’histoire revient régulièrement sur les années d’après guerre, période où Kersten cherchera à faire reconnaître ce qu’il a fait pendant la guerre. Et c’est justement, l’ambiguïté de la position officielle suédoise qui est saisissante : les autorités ne veulent en aucun cas que l’action de Kersten soit reconnue. Heureusement, le docteur a quelques ardents défenseurs qui vont l’aider dans sa quête…

Le dessin réaliste et précis de Fabien Bedouel est trop figé, notamment dans le trait des visages des personnages. Le découpage classique rend bien compte d’une intrigue qui alterne scènes de dialogue et scènes d’actions plus rythmées.


Au final, le sujet est original et rend compte de la complexité des rapports humains, surtout quand il s’agit de mettre en scène Himmler, l’homme qui porte la responsabilité la plus lourde dans la mise en oeuvre de la Shoah. Les camps de concentration et  d'extermination dépendaient en effet directement de son autorité.  Le docteur Kersten recevra plusieurs décorations pour ces actes de bravoure.

Fiche technique :
Scénario : Patrice Perna
Dessin : Fabien Bedouel
Couleur : Florence Fantini
Editeur : Glénat
T1 (48 pages), T2 (48 pages)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire